Concours d'accès, réussir l'entretien oral

Ça y est : vous êtes admissible ! Il ne vous reste qu'à préparer l'entretien. Simple formalité ? Au contraire, cet oral, dit de "motivation" ou de "personnalité", d'une durée de 30 à 60 minutes selon les écoles, représente souvent 20-30% de l'ensemble des coefficients. "Or en comparaison du temps passé à préparer les écrits, l'oral est souvent négligé par les candidats"

Savoir se présenter et dire qui l'on est

Concours d'entrée : réussir l'entretien oral
"Qu'avez-vous à nous dire ?... sur vous !" C'est en effet la question centrale qui vous sera posée, sous une forme plus ou moins directe. Parfois, en effet, on pourra vous demander de commencer par présenter un sujet de culture générale, ou de réagir à un sujet d'actualité, ou de présenter d'emblée votre projet...

L'important est d'aborder l'entretien en sachant ce que vous voulez dire et quelles cartes vous voulez jouer. Quelles qualités les jurys apprécient-ils ? Toutes du moment qu'on peut mettre des mots dessus et les justifier par des réalisations concrètes. Il y a de la place pour tous les profils dans ces écoles, pour les timides comme pour les gens très à l'aise à l'oral, de même qu'en entreprise il faut des créatifs, des financiers, des commerciaux...

Inutile donc de vous inventer des qualités idéales ("dynamique, organisé et persévérant" était à la mode il y a quelques années). Soyez authentique, mais précis.

Témoigner d'une ouverture sur le monde économique

A travailler également, la connaissance du monde professionnel. Attendez-vous à être interrogé peut-être sur un sujet lié à l'entreprise, à l'actualité, ou questionné sur votre projet. "Pour autant, on n'attend pas de vous un projet professionnel fini",
- Ne pas dire : "Je n'ai encore aucune idée de ce qui m'intéresserait, j'attends d'être dans l'école pour voir vers quelle spécialité j'irai". Voilà qui semblera bien paresseux au jury. Pour vous préparer, allez donc interroger quelques professionnels sur leur job, en suivant la méthode proposée dans l'ouvrage.
-Ne pas arriver non plus avec un projet professionnel de conquérant tout ficelé ("Je veux travailler dans le marketing du luxe"), qui pourrait agacer le jury.

Sachez plutôt dire comment vos stages, vos rencontres ou vos expériences diverses ont éveillé en vous un intérêt pour certaines fonctions, ou certains métiers, tout en restant ouvert.

Connaître l'école pour laquelle on postule

Enfin, préparez-vous à répondre à des questions du style : "Parmi les écoles auxquelles vous êtes admissible, laquelle préférez-vous ?" Il faut pour cela creuser votre connaissance des différentes écoles, toujours en lien avec votre profil. "Le bon entretien est celui dans lequel vous expliquez au jury ce que vous pouvez apporter à l'école, et ce qu'elle peut vous apporter. Vous témoignez ainsi de votre bonne connaissance de l'école, et de votre maturité."

On comprend pourquoi les deux auteurs conseillent d'étaler ces petits exercices de préparation sur plusieurs semaines pour une meilleure efficacité. "Mais on pourra toujours les faire quelques jours avant". Conçue au départ pour les concours d'entrée en écoles de commerce, la méthode peut d'ailleurs aider tout étudiant ou jeune diplômé à mieux se connaître, en vue d'un entretien de motivation ou d'un premier entretien d'embauche.
 

Trouvez la formation qui vous convient